AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DE BTM - Si vous désirez en connaître raison et poster vos questions ou commentaires, le sujet se trouve juste ici

Partagez|

Un ventilateur à la vanille s'il vous plaît || Jimmy Jackson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Date d'inscription : 28/03/2015
Messages : 30
Points : 73
Statut : Célibataire
Études/Métier : Serveuse (ancienne étudiante de génie en Informatique et Robotique)
I KNOW THEY WILL SAVE US


MessageSujet: Un ventilateur à la vanille s'il vous plaît || Jimmy Jackson Dim 3 Mai - 23:17



Un ventilateur à la vanille s’il vous plaît

Emily Sanders & Jimmy Jackson


Quelle histoire allait bien pouvoir inventer cette fois-ci ? En l’espace d’un mois, ça faisait 3 processeurs totalement identiques mais surtout complètement surpuissants qu’elle achetait. La quasi-totalité de son budget passait dans l’équipement électronique depuis quelques temps, depuis l’explosion en fait.

Ca devenait un réel problème. Et le pire dans cette histoire c’était qu’Emily se fournissait toujours au même endroit… parce que ce magasin était le seul à avoir les composants qui lui fallait sans qu’elle n’ait à les commander et qu’il était ouvert un peu plus tard que les autres donc elle pouvait y passer entre ses deux boulots. En plus, il n’était pas très loin du Snack.


Tout cela aurait pu très bien se passait si ce qu’elle demandait était courant. Sauf que des gens qui viennent trois fois par mois acheté des processeurs qui coûtent presque un salaire complet, il n’y en a pas tant que ça. Alors elle était sûre qu’on avait finir par la repérer, au moins au sein des connaisseurs, et ils allaient vraiment commencer à se poser des questions.

♦ 90% des gens normaux changé d’ordinateur au lieu de changer de processeur, ça revenait souvent moins cher. Sauf que des ordinateurs comme le sien, c’était du sur-mesure.
♦ 9,999% restant s’y connaissait un minimum en informatique et trouvaient un intérêt à acheter un nouveau processeur.
Mais comment expliquer qu’une simple serveuse en acheté 3 ? Il n’y avait qu’à espérer que ce ne serait pas un vendeur curieux.


Voila, c’était le cheminement des pensées d’Emily alors qu’elle marchait dans la direction de son magasin de prédilection. En poussant la porte elle se décala pour laisser passer quelqu’un qui marmonnait :
« Non mais qu’est-ce qui m’a pris d’acheter ça ? Je sais même pas à quoi ça sert »
Emily ne put s’empêcher de sourire. Effectivement, en mettant les pieds ici, quelqu’un qui ne s’y connaissait pas mettait les pieds en enfers. C’était un jeu toujours drôle à voir tant qu’on ne s’y laissait pas prendre.
Mais le sourire de la jeune femme retomba un peu en songeant à ce que ça voulait dire pour elle. Jimmy ! C’était son prénom d’après le badge qu’il portait. Evidemment ! Ca ne pouvait pas être un vendeur lambda qu’elle n’aurait jamais croisé qui faisait la fermeture aujourd’hui.

Bon, il allait falloir faire avec car ce n’était pas vraiment comme si elle pouvait vraiment repousser l’achat de ce composant, puisqu’en attendant, elle n’avait plus d’ordinateur. Et puis peut-être devrait-elle songer à prendre un ventilateur plus puissant pour sa machine. Comme ça elle pourrait faire croire qu’il a surchauffait autrement qu’en se trouvant simplement entre ses mains.
Oui voilà, elle allait faire ça et surtout il ne fallait pas qu’elle s’emmêle les pinceaux dans ses rôles, elle devait sourire comme la serveuse mais garder l’esprit d’une scientifique pour te pas se faire avoir par les belles paroles du vendeur.

Emily inspira profondément et recomposa son sourire avant de s’avancer dans le magasin.
Bonjour !

Codage by TAC

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Un ventilateur à la vanille s'il vous plaît || Jimmy Jackson Dim 10 Mai - 17:19

]
Nous avons tous des histoires à raconter, lorsque la normalité n’était pas, n’était plus. Une histoire pour cacher, le monstre, mais aussi parfois pour cacher un lendemain d’alcool abusé. Mais étant un des meilleurs employés, il avait presque le grand boss dans la poche. Comme quoi il lui pardonnait ses absences, sans jamais le lui remettre en pleine figure, pour user de chantage avec lui. Il n’usait pas de la manipulation pour se faire non, simplement disait-il toujours oui, en cas de besoin. Oui pour les remplacements, oui pour rester jusqu’à la dernière heure, sans le moindrement tenter de négocier quoi que ce soit. Il n’y avait rien qui l’attendait après tout. Le vide chez lui, et sans études et leçons à faire. Il avait la vie libre, la vie d’un jeune travailleur qui se plaisait à vendre dans un magasin d’électronique. Et puis après tout, il arrivait à vendre presque tout, à n’importe qui. À créer des besoins au gens qui osaient venir s’approcher de lui pour poser une question. Il était devenu un connaisseur, un vrai geek comme dirait l’expression.

Et aujourd’hui il l’était tout autant, en cette soirée, alors que la fermeture approchait. C’était bien tranquille, que très peu de client s’y trouvant. À peine deux ou trois, dont un dans le lot, qui eut le malheur de poser une petite question à Jimmy. Un léger besoin, qui était devenu plus gros et convainquant au fil des dires du jeune homme. Et hop, un être de plus qui allait ressortir, sans véritablement savoir la raison première de son achat, à presque en oublier le pourquoi il était venu. C’était un peu mal certes, maiiis bon, on le payait pour ça après tout. Son service devait bien continuer, alors qu’il vit une nouvelle tête faire son apparition dans le magasin. Il fut tout sourire en moins de deux, s’approchant de la demoiselle, dont la tête lui disait vaguement quelque chose. Ce ne devait pas être la première fois qu’il la voyait, mais il en voyait tellement de gens, sans mémoire d’éléphant il ne voyait pas comment il pourrait se rappeler de tout le monde.

Jimmy lui souhaita la bienvenue comme tout bon employé. « Hola ! Qu’est-ce que je peux faire pour vous aider aujourd’hui, mademoiselle ? Un besoin particulier ? Ou alors quelque chose qui a explosé ? » Il faisait des petites blagues, de son approche habituelle, continuant à chercher mentalement où elle aurait bien pu apparaître pour ainsi déranger ses songes, et impression de déjà-vu.  




Dernière édition par Jimmy Jackson le Dim 24 Mai - 5:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Date d'inscription : 28/03/2015
Messages : 30
Points : 73
Statut : Célibataire
Études/Métier : Serveuse (ancienne étudiante de génie en Informatique et Robotique)
I KNOW THEY WILL SAVE US


MessageSujet: Re: Un ventilateur à la vanille s'il vous plaît || Jimmy Jackson Jeu 21 Mai - 11:16



Un ventilateur à la vanille s’il vous plaît

Emily Sanders & Jimmy Jackson


Mais quelle idiote ! Pourquoi est-ce qu’il avait fallu qu’elle signale sa présence ?! Il n’y avait certes plus grand monde dans le magasin – en réalité Emily se voyait même plus personne – mais en se faisant discrète peut-être aurait-elle réussi à éviter ce genre de situation.
Et en plus, comme c’est connu, les ennuis s’est comme le papier hyégiénique, on en tire un, il en vient dix. Donc en plus d’avoir attiré le vendeur, il avait dit exactement, ce qu’elle ne voulait pas entendre.

Souris, Emy. Souris, c’est sans doute juste une coïncidence ! Bien que ce soit une coïncidence affreuse. Le fais qu’il lui parle d’entrée d’une chose aussi bizarre qu’une explosion l’avait crispée et elle avait presque cru qu’elle avait été découverte. Puis elle s’était finalement souvenu que pour le commun des mortels, le fait qu’un élément électronique surchauffe juste en ayant le malheur de se trouver entre ses mains, était tout bonnement inimaginable. Elle n’avait donc aucun souci à se faire. Oui voilà, ça c’était un bon raisonnement !
C’était en restant rationnelle et en gardant son sang-froid qu’on arrivait à réellement gérer une situation, alors Emily prit une seconde pour se calmer, se rappeler des éléments principaux de son mensonge et recomposer son visage de jeune fille un peu bête.

Vous ne croyez pas si bien dire mmhh… Jimmy, s’exclama-t-elle en désignant le badge qu’il portait sur le torse. Figurez-vous que mon ventilateur est tombé en panne, et donc mon processeur à surchauffer.

Emily ne put s’empêcher de sourire franchement cette fois. C’était stupide... et pas la peine d’être expert en informatique pour le savoir, mais théoriquement c’était possible donc elle avait estimé que ça passerait.

Il faut que je les remplace assez rapidement, donc j’ai pensé que vous les aviez peut-être en stock.

Codage by TAC

Hors RP:
 


Dernière édition par Emily Sanders le Ven 29 Mai - 19:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Un ventilateur à la vanille s'il vous plaît || Jimmy Jackson Dim 24 Mai - 5:00

Il avait l’impression d’avoir fait une mauvaise blague, à voir l’air de la demoiselle paraître plus mal que bien. Comme s’il avait mis le doigt directement dessus, Ou peut-être autre chose qui sait? Son approche trop joyeuse, ça pouvait toujours agresser un peu les gens du genre plus calme et timide. Mais le tout semblait revenir à la normale, alors que la demoiselle retrouvait des airs de retour au calme, il avait même droit à un petit sourire en prime. De quoi enchérir le sien, d’autant plus en sachant ce qui n’allait pas.

« Vous n’êtes vraiment pas chanceuse dites donc. Deux pour un en prime. »

Dommage pour elle, mais hey il ne chialerait pas lui. Ce qui était mauvais pour les autres était bon pour lui, du moins dans le domaine de l’informatique et toutes choses électroniques. Sauf qu’en cet instant il trouvait réellement le tout assez moche pour la demoiselle. La faute à son visage et son être au grand complet, déjà sous le charme de celle-ci. Mais bon Jimmy, était Jimmy après tout. « Suivez-moi je vais vous montrer ce que nous avons. » Elle était bien au bon endroit pour trouver tout ce qu’elle avait de besoin après tout. On pouvait presque, si ce n’était pas le cas, monter son propre ordinateur en achetant les pièces requises. Ce n’était certainement pas une bonne idée, trop de boulot, et trop cher que de s’en procurer un tout fait tout prêt mais bon… C’était à titre informatif après tout.

Il s’occupa de la demoiselle avec joie, prenant le temps qu’il fallait, partant processeurs en premier lieu, puis terminant aux ventilateurs pour la suite. On oublie le papotage certaine si peu compréhensible, et faisant mine que tout le monde comprend ici de quoi nos deux jeunes gens discutent. C’est ainsi qu’ils terminèrent donc leurs courses derrière la caisse, Emily restant bel et bien la toute dernière cliente.

« J’espère que ça iras avec tout ça. Enfin ça ira à votre ordinateur, mais pas à votre portefeuille malheureusement. » Comme tout achat pouvait l’être. Un dollar en moins restait un dollar en moins après tout. Et voilà que Jimmy le charmeur était ressortit. Armé de son sourire et de son air de flirt. On ne le faisait pas non, charmer les clients comme ça MAIS… Techniquement il ne travaillait plus, puisque l’heure de fermeture venait de passer il y a 5 minutes de cela. « Mais je peux vous faire un rabais si vous voulez. Vous payez tout ça, et je vous paye la crème glacée. » Bon c’était un bien minuscule rabais but who cares, on avait bien vite compris l’invitation.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un ventilateur à la vanille s'il vous plaît || Jimmy Jackson

Revenir en haut Aller en bas

Un ventilateur à la vanille s'il vous plaît || Jimmy Jackson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'addition s'il vous plaît... nouvelle saison dès le 07 décembre 2015.
» Qu'est ce qui vous plaît tant?
» Besoin de conseils pour vendre voitures s'il vous plait
» Qu'est-ce qui vous plaît chez tel ou tel autre personnage ?
» L'ADDITION, S'IL VOUS PLAÎT ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind the Mask™ :: Melbourne :: Downtown Melbourne :: Bourke Street Mall-
Tweets de @BTheMask